Les 12 nuits saintes, un pont entre deux mondes du 24 décembre au 6 janvier

Les 12 nuits saintes, un pont entre deux mondes du 24 décembre au 6 janvier ou l’énergie du 12 qui amène au 13 !

Le travail spirituel sur les douze nuits saintes

Les 12 Nuits Saintes – qui sont aussi des jours – vont du 24 décembre au soir (Noël) au 6 janvier au soir (Epiphanie). Elles sont donc en réalité 13, c’est-à-dire 12+1. C’est une magnifique opportunité de transmuter ce qui reste pour aborder la nouvelle année et surtout mettre en place les énergies adéquates.

Ce passage qui suit de près la nuit la plus longue correspondant au solstice d’hiver du 21 décembre représente un pont entre deux années, un « espace » d’être ou de conscience ou encore de vie qui demeure libre. C’est donc une période toute particulière pendant laquelle nous pouvons aller très en profondeur de notre conscient et de notre inconscient pour mettre au clair ce qui reste encore sombre.

C’est toute la symbolique du 12, chiffre sacré comme le 7 qui nous invite à un grand changement…au plus profond de notre coeur ❤️

Le chiffre 12 signifie l’Unité de la Vie.

C’est un nombre symbolique et on le retrouve dans l’Evangile avec les 12 apôtres, dans la Bible, les 12 tribus d’Israël. En astrologie, les 12 signes du zodiaque, en astronomie, le 12 secteurs, les 12 mois de l’année, le 12 heures de temps….

Ce chiffre renvoie toujours au renouveau, à la création, son symbolisme est très important dans les écritures saintes et on ne peut que remarquer le parallèle avec le tarot qui reprend la même symbolique. C’est ainsi que le Pendu est bien l’arcane du renouveau, de la création nouvelle après un temps d’arrêt ou on est forcé à l’inaction (les mains sont liées dans le dos et il est pendu par un pied, le contraignant ainsi à l’inaction).

repartition-des-12-tribus-autour-de-la-tente

Dans le tarot de Marseille, le chiffre 12 représente l’arcane du Pendu.

Il s’agit d’un jeune homme pendu par un pied entre deux arbres dont les branches coupées laissent apparaître douze cicatrices. Si le chiffre 12 est présent dans cet arcane et s’il porte le chiffre 12, ce n’est pas par hasard.

Le Pendu exprime l’arrêt momentanée, un temps de réflexion. Une période où on ne peut que penser, réfléchir, construire avec sa pensée, son intellect, mais où on n’est contraint à l’inaction. Cette inaction qui force à réfléchir à prendre de la distance sur les choses et les éléments est souvent mal vécu, car si le corps lui est immobile, l’esprit lui n’est pas attaché et est en pleine gestation.

Le chiffre 12 représente ici un symbole de renouveau et de recommencement.

Il représente la fin d’un cycle (l’arcane suivant étant l’Arcane sans Nom XIII, la fin et le recommencement). Il s’agit donc d’un cycle complet qui a commencé avec le Bateleur et qui se termine ici pour pouvoir (re)commencer une nouvelle voie après s’être posé un certain temps et avoir mûri en soi sa destinée, ses actes.

Le Pendu exprime le renoncement de ce qui s’est passé précédemment et la réflexion sur les acquis pour justement commencer autre chose dans une dimension plus humaine.

Source http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Cette période qui voit aussi les formes se cristalliser reflète à la fois les 12 mois écoulés et les 12 mois à venir. C’est comme un miroir qui nous est proposé dans lequel va se refléter notre passé et notre avenir.

De ce fait, cette période est propice aux observations du présent dans lesquelles, à la vision du passé (bilan de l’année écoulée – et aussi des 12 années qui précèdent) s’entremêle la vision de l’avenir (préparation de ce qui viendra tout au long des 12 prochains mois et années).

On part du présent pour aller voir le passé et décider de l’avenir.

Plus dans un sens PRESENT PASSE dans la 1ère partie et PASSE FUTUR dans la 2ème partie

Comment faire ?
On peut comparer cet espace qui réunit microcosme et macrocosme aux labyrinthes par exemple celui de la cathédrale de Chartres qui nous permet de rentrer en connexion avec notre coeur dans une énergie d’alignement du ciel et de la terre.

Le 1er jour nuit du 24 et jour le 25 correspond au 1er mois écoulé (janvier 2019) et au dernier (décembre 2019), il prépare en même temps le dernier mois de l’année à venir (décembre 2020) et le premier (janvier 2020).

A chaque journée et nuit, nous posons notre regard sur le passé et sur l’avenir mais à deux niveaux, dans notre coeur et notre intérieur et ce qui a pu se passer ou se passera à l’extérieur de nous dans notre réalité.


De même pour le second le 25 décembre (février-novembre passé et à venir), le troisième 26 décembre (mars-octobre passé et à venir) – jusqu’au 12ème soit le 4 décembre pour décembre et janvier.
Au 6è jour, on a les 6ème et 7ème mois juin/juillet et au 7ème jour les 7ème et 6ème mois juillet/juin : ici les deux mouvements se rencontrent et se recoupent comme un signe de l’infini.

Autrement dit, dans la deuxième partie des 12 Nuits Saintes, on revoit les mêmes mois, mais d’un tout autre point de vue : l’impulsion de l’avenir et celle du passé se rencontrent. C’est le moment privilégié pour décider de l’avenir après avoir réfléchi au passé.
Quant à la 13ème nuit et 13ème journée (Épiphanie) – elle est l’unité supérieure de l’ensemble des 12 : ici la synthèse de la totalité peut être faite. C’est la venue du Treizième en qui les douze se reflètent : le baptême de Jésus dans le Jourdain.
12 +1 les 12 apôtres et le Christ.

Ces douze ou 13 moments, c’est comme aller chaque jour à la rencontre des anges. Nous pouvons nous mettre en relation avec les 72 énergies en suivant notre intuition. Dans ce lien vous trouverez leur liste

https://www.ucm.ca/fr/info/les-72-anges

Pour commencer nous pouvons quelques minutes le matin et quelques minutes le soir réfléchir et tenter de ressentir l’ambiance, la coloration particulière de la journée. Ces douze journées sont un bon moment dans l’année pour entreprendre cette démarche plus consciemment. Nous pouvons prendre un cahier et chaque jour, noter la pensée du jour. Nous pouvons regarder en arrière l’extérieur et regarder l’intérieur. Par exemple noter ce qui se passe à l’intérieur de soi dans la journée et noter ce qui s’est passe dans le monde pendant le mois écoulé, et le projeter sur le mois qui va venir, et cela pendant les douze jours.

 Ceci peut nous permettre de créer une harmonie. Au bout des 13 journées c’est tout un ensemble de résonances et de rythmes qui vit en nous et nous apporte les forces de transformation.

PRATIQUEMENT ce que vous pouvez faire pour chaque jour et chaque nuit

1) PRESENT

Notez en quelques lignes le rêve, les images, inspirations, idées nouvelles qui vous sont venus. Quelle était l’ambiance de la journée écoulée ? L’événement important, la ou les rencontres marquante/s? Eventuellement, que se passe-t-il autour de vous et même dans le monde ?

2) PASSE

Retrouvez l’événement important, l’ambiance, les rencontres, les impulsions de chacun des 2 mois de l’année passée correspondant à ce jour, quels événements aussi se déroulaient autour de vous ou dans le monde ces mois-là.

3) AVENIR

Cherchez les résonances, les liens possibles entre ce qui est venu dans la journée (présent) et ce que vous avez retrouvé dans le passé qui y correspond. Lorsque vous en avez saisi suffisamment, mettez vous en rapport avec les 2 mois correspondants de l’année à venir Une fois que c’est fait, transposez vers ce futur les résonances que vous avez découvertes en imaginant à partir de là des formes et couleurs qui expriment pour chacun des deux mois les qualités d’être que vous voudriez développer.

La pratique montre que, pour terminer l’exercice, il est extrêmement fécond d’élargir le processus en considérant selon le même principe LES DOUZE ANNEES écoulées et à venir : deux années du passé pour le ressenti de chaque jour de la même manière et en transposant les résonances en images pour les deux années correspondantes à venir.

Ce travail des Nuits Saintes peut être fait tout seul ou avec quelqu’un, ou même en petit groupe. Il n’est pas du tout nécessaire d’y consacrer chaque jour des heures.

L’essentiel est que pas une journée ne se passe sans que vous ayez pris au moins ce temps de bilan. C’est votre rendez-vous avec vous-même. Il est donc bon de le prévoir. Il faut le programmer comme vous le faites pour toute autre activité.

Voyez ce travail avec les douze nuits et jours comme un travail de dynamisation qui pourra ensuite vous apporter des forces pour toute l’année à venir.

Une renaissance dans l’énergie christique (amour inconditionnel) pour la date du 6 janvier 2020 !

Voyage à Hawai avec Ho’oponopono et Laurence Dujardin

Le mot est déroutant. Il peut paraitre difficile à lire et à prononcer. Pourtant la philosophie du #ho’oponopono est simple : « désolé, merci, pardon, je t’aime ». Un #mantraintérieur qui permet de trouver la paix au quotidien, y compris durant les situations difficiles. Une forme de #méditation permettant de se recentrer.

#LaurenceDUJARDIN consultante #Feng Shui coach Bien Etre auteure de Ho’oponopono une méthode simple et efficace pour se libérer du poids de sa mémoire. (Eyrolles pratique). Nous partage ses conseils.

Bientôt réédité en octobre prochain.

Lire la suite de l’article paru dans le Numéro 1 Magazine MEDITATION Juillet Août et septembre 2019.

Vous souhaitez en savoir davantage et bénéficier des soins de Laurence ?

Plus d’infos sur ces deux liens, réalignement, reconnexion, coaching reprogrammation adn ou cartes…

et voilà un autre lien encore pour mieux découvrir cette méthode

Mantra Om Namo Bhagavaté…ressourcez vos cellules !!!

 Pourquoi ne pas continuer la journée par l’écoute de mantras, une manière agréable, simple et très apaisante de travailler son énergie.💖

C’est essentiel de prendre soin de nous 😇

Om namo bhagavaté –« le mantra des cellules » – est le mantra utilisé par Douce Mère – la Mère d’Auroville – pour la transformation de Son corps.

Elle donnait ce mantra – son mantra comme Elle disait- aux disciples afin de les accompagner leur sadhâna et permettre la reconnaissance et l’affirmation concrète par chaque cellule du corps de leur appartenance au divin.

Sa Douce Présence est perceptible dès que ce mantra est chanté ou récité.

SriAurobindo insiste sur le fait de s’ouvrir à la Mère, et de La laisser travailler en nous.

Elle en donne cette traduction, extraite du livre :  La Mère : Histoire de Sa vie par Georges VanVrekhem . Editions Latin Pen- Auroville.

  « Om : J’invoque, je rentre en contact avec le Suprême

Namo : Je m’incline devant le Suprême avec une soumission totale

Bhagavaté : puissé-je être rendu divin comme l’Est le Suprême. »

Elle insiste sur la décomposition des lettres du Aum – A..o..m.

 Dans  le pranava – le chant du Aum – lorsqu’on relie son et sensation, on dirige sur une seule expiration le A dans le ventre, le O dans le cœur et le M dans la poitrine.

   Extrait de « Sadhana camp » juillet 2009

Paroles.

Aom namo bhagavaté, Aom namo bhagavaté                    

Aom namo bhagavaté, Aom namah Shivaya.

 Je te salue Être Suprême, Je te salue Lumière Suprême

Je Te salue Ô Joie Suprême, Aom namah Shivaya.

Aom namo bhagavaté

Et sinon deva premal évidemment………🌎

Comment retrouver la confiance

Comment retrouver la confiance et lâcher

définitivement toute

mauvaise habitude !

Méditation pour la fête de Samhain.

En ce 31 octobre et veille du 1er novembre, c’est la fête d’Halloween mais aussi une fête celtique importante surnommée la fête de Samhain.

C’est le moment de retrouver la confiance….

Pour fêter ces énergies un peu spéciales (voir ci- dessous), je vous invite à suivre ma vidéo et surtout la prière reliée à la carte du pape et la lettre hébraïque Hé que j’ai tiré pour l’occasion dans mon jeu LE CHEMIN de l’AME.

Pas de hasard comme d’hab….incroyable. Le pape ou chiffre renvoie à l’étoile à 5 branches symbolisée aussi dans les rituels et images diverses !!!

Un retour vers le coeur ou tout au moins l’opportunité d’y retourner.😇

 

C’est la fin et le début d’une nouvelle année celtique. C’est un moment magique comme Beltaine.

La frontière entre le monde visible et invisible et le monde des morts et des vivants est infime et permet un contact renforcé…..

C’est un moment privilégié pour communiquer avec ses ancêtres ?

Peut-être le moment d’allumer une bougie pour leur apporter un peu de lumière. Certains nous aident alors même que nous ne le savons même  pas.

La soirée est probablement l’occasion de les remercier 💖

C’est un moment aussi pour intégrer pleinement notre lumière et notre ombre acceptées comme nécessaires.

EN ressentant notre véritable lumière.

Ce pourquoi dans cette vidéo je vous propose de suivre à la fois la prière de la lettre Hé et une méditation pour faire face à vos peurs…et retrouver la confiance.☘️

C’est important en ce passage vers des journées plus froides et plus noires et vers l’hiver de contacter nos énergies les plus profondes pour y faire face.🐉

Il nous faut nous préparer à hiberner partiellement, apprendre à se reposer (dans l’action !) pour renaitre au prochain solstice le 21 décembre prochain….😍

Profitez vraiment de ce moment ce soir et cette nuit et demain pour contacter vos guides, vos peurs (d’où la méditation proposée), vos ancêtres, et leur demander la guidante JUSTE pour vous pour les semaines à venir.

Pour en savoir plus sur

Le Samain était une fête celtique encore appelée Saman et Samhain, ou Samonios chez les gaulois. Samain ou l’ origine d’Halloween. Elle marque le début et la fin de l’ année celtique, et annonce le début du Temps Noir. En effet Samain n’appartient ni à l’année qui se termine ni à celle qui commence : c’est un jour en dehors du temps qui permet aux vivants de rencontrer les défunts. Et elle permet aussi aux défunts, non réincarnés, de passer dans le monde des vivants pour y retrouver les lieux et les personnes qui leur étaient chers. On situe ce jour au premier Novembre de notre calendrier. Mais comme toutes les principales fêtes celtiques, Samain compte trois jours de solennités : le premier est consacré à la mémoire des héros, le deuxième à celle de tous les défunts, et le troisième est livré aux réjouissances populaire et familiales marquées par des réunions, des banquets, des festins de toutes sortes qui pouvaient se prolonger pendant une semaine. La veille de la nuit de Samain, avait lieu la cérémonie de la renaissance du feu. Les propriétaires des maisons éteignaient les feux de l’âtre avant de se rassembler à la nuit tombante sur la place où les druides procédaient à l’allumage d’un nouveau feu sacré en frottant quelques bois secs du chêne sacré. Ils allaient ensuite allumer de grands feux de joie sur les collines environnantes pour éloigner les esprits malfaisants. Puis chaque maître de maison repartait avec quelques braises tirées du nouveau feu sacré pour rallumer un nouveau feu dans l’âtre de sa maison qui devait durer jusqu’à la prochaine fête de Samain et protéger ainsi le foyer tout au long de l’année. Dans la nuit du 31 octobre – les fêtes celtes commencent à la tombée de la nuit -, on croyait que le monde des morts, des fées et des sorcières entrait en contact avec celui des vivants. On croyait ainsi que les âmes des défunts revenaient errer autour des maisons des vivants c’ est pourquoi on laissait la porte entre ouverte et une place à table et on plaçait des lanternes sur les chemins pour les guider. La tradition de Samain n’a pas complètement disparu ni avec la romanisation de la Gaule, ni avec le développement du catholicisme. Et c’est sans doute par référence à cette fête celte que le pape Grégoire IV décida, en 840, de faire du 1 er novembre, le jour de tous les saints. La référence à Samain devenait encore plus claire lorsque, trois siècles plus tard, à la fête des saints et des martyrs, on adjoignit la fête de tous les morts. Avec la fête américaine d’Halloween largement entretenue par les médias et la publicité, est apparu Jack O’ Lantern, un personnage tiré d’un conte irlandais. Ivrogne invétéré et avare, Jack réussit à tromper le diable à deux reprises. –

La prière et la méditation disponibles dans cette vidéo🎥

Retrouvez mon jeu LE CHEMIN DE l’AME🐬et son tirage incroyable des 22 cartes du chemin (le nôtre !) et les 44 autres pour nous aider…

Le Chemin de l’Ame, Livre oracle de 66 cartes